AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Half-Life 2 : Episode One

Aller en bas 
AuteurMessage
will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1062
Age : 41
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Half-Life 2 : Episode One   Jeu 28 Sep - 13:52





On l’avait laissé pour mort ou disparu dans Half-Life 2 suite à l’explosion de la Citadelle mais on n’enterre pas si vite le père Freeman. Groggy par la déflagration, Gordon Freeman est extirpé des décombres par Chien, l’ami fidèle d’Alyx qui va rapidement briefer notre héros de la situation actuelle. Il faut impérativement retourner au cœur du réacteur pour l’empêcher de sauter à son tour. Une mission hautement périlleuse que Gordon relève sans le moindre froncement de sourcils. Normal, notre binoclard est toujours aussi muet tandis qu'Alyx est devenue une experte en monologue car toujours aussi in love d’un type qui se balade constamment en combinaison. Voilà en quelques lignes comment débute le scénario de Half-Life 2 : Episode One. De la même manière que Hal-Life 2, le départ est assez mou, un peu trop peut-être mais Valve Software ne tient pas à brusquer les joueurs car n’oublions pas que deux ans se sont écoulés entre ces deux opus. Et oui déjà…



"Toujours le même thème, tandem, c’est idem"



Uniquement armé de son gravity gun - l’arme préférée des joueurs dans Half-Life 2 mais qui fait beaucoup moins d’effet que par le passé – Freeman va donc devoir jongler avec les objets et autres matériaux qui l’entourent pour résoudre les (quelques) énigmes qui se dressent face à lui mais également pour se défendre et attaquer les zombies et autres soldats envoyés par les dirigeants de la Cité 17. Fort heureusement, Alyx est là aux côtés de Freeman, l’homme qu’elle aime et qu’elle accompagne / escorte / guide (au choix) partout, un peu comme un toutou suivrait son maître à la trace. Un peu maladroite dans ses déplacements avec un pathfinding pas toujours intelligent (bloquer une issue fait partie de ses spécialités), Alyx reste néanmoins un allié de taille et plus d’une fois elle sera d’une aide précieuse à Gordon. Boosté à l’adrénaline, Alyx ne craint rien, tant et si bien qu’on n’a nul besoin de s’inquiéter pour elle lors d’un affrontement et qu’on peut lui plomber les fesses sans qu’elle s’écroule au sol. Bon, de temps en temps elle se met à gémir mais rien de bien grave. A l’inverse, certains peuvent trouver son cri existant. Half-Life 2 : Episode One est assurément un jeu pour adultes.



He wants to be a Freeman



Si le début paraît un peu mollasson, les choses s’accélèrent par la suite pour garder un rythme assez soutenu. Si les niveaux dans Half-Life 2 étaient découpés de manière très sporadique, ils le sont nettement moins dans Episode One puisqu’il ne sera pas rare de se retrouver nez à nez avec des soldats du Cartel, des zombies et des fourmillions en même temps. Certaines séquences méritent d’ailleurs le détour, comme ce fourmillion géant, costaud comme un roc et chargeant tête baissée à la vue de n’importe quel ennemi. Pas simple, surtout quand les munitions se font rares. Ainsi, le joueur réfléchit à deux fois avant de vider son chargeur sur un vulgaire face-hugger un peu trop sautillant. Et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on retrouve le pied de biche à la moitié du jeu. Plus qu’un symbole, ce vulgaire bâton de métal permet de se débarrasser de certains ennemis efficacement et de casser les caisses et autres briques-à-brac sans dépenser ses munitions bien trop précieuses.



Si le déroulement de Half-Life 2 : Episode One s’enchaîne un peu de la même façon que son aîné avec des séquences de puzzles et de combats, force est de constater que les phases en véhicule ont tout simplement disparu, au grand dam des joueurs qui vont devoir se coltiner ces passages dans des lieux sombres où la lampe de poche devient le compagnon de fortune du moment. Beaucoup trop nombreuses, ces séquences dans le noir deviennent également fastidieuses et lassantes sur la longueur, quand bien même la durée de vie n’excède pas les 5 heures de jeu. Les moins tolérants peuvent cependant se consoler du côté de la réalisation qui tient toujours la route deux ans après un Half-Life 2 épatant. Le code "Source" a d’ailleurs été retravaillé et l’on distingue assez facilement des améliorations au niveaux des textures, sans que l’on est besoin d’avoir un PC de la NASA pour faire tourner le jeu. Doté du mode Deathmatch de Half-Life 2, Episode One s’inscrit donc comme un achat indispensable pour toux ceux qui veulent prolonger l’expérience à un prix rikiki (20 €).
16 / 20






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mastergame.forumactif.fr/
 
Half-Life 2 : Episode One
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Half Life 2 et CS Source
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)
» Welcome to my life...! ♫
» [Challenge] Life from the Loam + Sylvan Library
» INTRIGUE N°3 ? 'win a fortune in a game, my life will never be the same.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PC :: Jeux-
Sauter vers: