AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mario & Luigi : Les Frères Du Temps

Aller en bas 
AuteurMessage
will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1062
Age : 41
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Mario & Luigi : Les Frères Du Temps   Sam 16 Sep - 18:22

C'est bien connu, depuis quelque temps, les plombiers se font de plus en plus rares dans notre société. Nintendo a bien ressenti ce manque et nous propose en réponse, ni un, ni deux, mais bien quatre plombiers pour le prix d'un, dans Mario & Luigi : Les Frères Du Temps ! Au programme : aventure tortueuse dans le temps, de l'exploration, de la plateforme et du RPG.



Retour vers le passé du futur.

Attention accrochez-vous bien ! Si vous aimez les scénarii tortueux incluant des retours dans le temps, vous serez servis. Tout commence… dans le passé. Plus précisément au Royaume Champignon, où nous découvrons Mario et Luigi dans leur prime enfance. Déjà Bowser (lui aussi jeune) s'était mis dans la tête de capturer la toute fragile princesse Peach. Rien de bien méchant me direz-vous ? En effet, vous avez à moitié raison. Car une fois les hostilités ouvertes entre les ennemis de toujours (ce qui donne lieu à une petite phase de didacticiell), notre cher « mini-Mario » met hors service Bowser. Mais un événement inattendu survient : une horde d'extra-terrestres débarque et met le Royaume à sac, détruisant les habitations et capturant les habitants.

Dans le présent, ou le « futur de ce passé » si vous préférez (qui curieusement n'est pas encore affecté par les incidents du passé), le professeur Karl Tastroff présente sa machine temporelle. Rappelons que ce professeur au look inégalable et à l'allure un tantinet déjantée était présent dans Luigi Mansion sur Gamecube. Incarnant son nom mieux que jamais, Tastroff permet à la princesse Peach (du présent) d'être la première à parcourir le temps à bord de son nouveau véhicule. Cette dernière a une étonnante envie de visiter le Royaume Peach d'antant. Mal lui en a pris, puisqu'elle ne tarde pas à être capturée par les extra-terrestres : le désastre est total. Pour remettre tous les petits mondes dans l'ordre, retrouver et délivrer les deux princesses Peach tout en déjouant les plans des méchants extra-terrestres, nos quatre héros (Bébé Mario, Bébé Luigi, Mario et Luigi) vont devoir se lancer dans une aventure périlleuse en explorant différentes failles temporelles.








Plus on est de frères plus on rit !

Mario & Luigi : Partners in Time est la suite directe du très bon Mario & Luigi : Superstar Saga sorti sur GBA fin 2003. Ce dernier était lui-même inspiré du mythique Super Mario RPG : Legend of Seven Stars de Squaresoft, qui a réussi (en 1996 sur Super Nintendo) un mariage étonnant entre la plateforme des Super Mario et les combats et la gestion de l'équipement des RPG, comme les Final Fantasy. Depuis nous avons eu droit à un Paper Mario sur Nintendo 64 et un Paper Mario : La porte Millénaire sur Gamecube en 2004. Un épisode par plateforme donc, et le mieux, c'est qu'à chaque fois le principe a séduit. Revenons donc à cet opus DS développé (comme celui sur GBA) par Alpha Dream. Dès que l'on lance la cartouche et que l'on débute l'aventure, aucun doute n'est plus permis, on retrouve bien la marque de fabrique du studio. Les graphismes sont en 2D mais de grande qualité. Les couleurs sont chatoyantes, les niveaux sont agréables à l'œil et bien construits, la maniabilité est aux petits oignons, les animations sont excellentes, les personnages semblent tout aussi rigolos... Alpha Dream se serait-il reposé sur ses lauriers, en nous maquillant une réédition de son dernier titre GBA ?

Beaucoup de choses le laissent penser en effet, et ce dès les premières minutes de jeu. En effet, le principe de l'attaque, de l'esquive et de la riposte en combat (lesquelles fonctionnent en synchronisant les sauts de nos héros avec les attaques des ennemis) est identique. Au niveau des objets, contenus dans notre valise baptisée « Fourretout », on retrouve les classiques champignons pour recouvrer des points de vie (PV) ainsi que des objets offensifs tels que les carapaces. À chaque combat remporté, les personnages engrangent des pièces, des objets, mais aussi des points d'expérience qui permettront aux héros de changer de niveau afin d'augmenter leurs compétences. Ils peuvent ainsi améliorer leur attaque, leur défense, leur nombre de points de vie, leur vitesse et, plus original, leurs points de moustache ! Ces points particuliers influeront sur la chance de porter des coups critiques, et vous permettront « d'impressionner » les marchands afin de bénéficier de remises importantes à l'achat d'objets. En somme, rien de bien nouveau.

Mais là où le jeu donne sa pleine mesure, c'est lorsque l'on manie le quatuor. Chaque personnage correspond à une touche : A pour Mario, B pour Luigi, X pour Bébé Mario et Y pour Bébé Luigi. Chacun dispose d'un pouvoir personnel. En plus de cela, Mario et Luigi pourront lancer leurs « mini-moi » dans des lieux qui leur sont impossibles d'accès (grotte, tuyaux…). Chaque « couple » de frères occupe alors un écran, et il suffit d'appuyer sur la touche qui correspond à l'un des héros pour prendre instantanément (merci le support cartouche !) son contrôle… même si celui-ci est dans une zone plus lointaine ! À partir de là, tous les combos sont permis, à la fois en combat et en exploration. Une flamme barre le chemin ? Pas de soucis, Bébé Mario boit de l'eau à la source, puis il se dandine pour se mettre en face de l'objectif (l'animation de ces phases est vraiment délirante) jusqu'à ce que Bébé Luigi le frappe d'un coup de marteau pour le faire arroser la flamme en question. De la même manière, nos quatre plombiers pourront atteindre des lieux supposés inaccessibles, en se mettant en boule et en roulant, en déclenchant une mini tornade, en se transformant en petite crêpe ou en se métamorphosant en toupie souterraine ! La variété du gameplay est totale, et il n'est pas rare qu'un même lieu soit accessible de plusieurs manières. Toutes les énigmes sont bien pensées, faisant appel tantôt à votre mémoire, tantôt à votre dextérité, tantôt à votre vitesse. Elles ne sont en général pas très compliquées, et les plus novices d'entre nous ne bloqueront jamais plus d'une quinzaine de minutes. Tout cela pour dire que la mécanique (amorcée par le volet GBA et étayée dans cet opus DS) est incroyablement bien huilée, à un point tel que le titre offre une expérience de jeu proche de la perfection. Car si l'on peut regretter le manque d'exploitation des possibilités de la portable (pas d'utilisation du micro, ni du stylet, graphismes tout juste plus fins que la version GBA), il serait franchement dommage d'éviter Mario & Luigi : Partners in Time.








Il est fort mon quatuor, il est fort !

Tout d'abord, parce que, malgré un scénario un peu prétexte, l'histoire parvient à nous captiver. On veut malgré tout savoir ce qui est arrivé aux princesses Peach, et « bouter » ces maudits extra-terrestres hors du Royaume. D'autant que la durée de vie est des plus satisfaisantes. Le titre vous tiendra en haleine pendant 15 à 20 heures minimum, quel que soit votre niveau. Guettez bien les différents passages secrets, revenez sur vos pas pour atteindre des zones inaccessibles auparavant, achetez-vous les meilleurs équipements pour profiter à 100% de cette aventure haute en couleurs. La bande-son colle bien à l'univers, avec des thèmes entraînants et soignés, qui n'énervent pas malgré leur relative répétition (propre au genre RPG). En ce qui concerne l'aspect esthétique, on se retrouve littéralement plongé dans une aventure à mi-chemin entre jeu vidéo, bande dessinée et dessin animé, notamment grâce à l'utilisation judicieuse et bien orchestrée des deux écrans, ainsi qu'aux nombreuses onomatopées et bulles présentes tout au long de l'aventure. Les animations des protagonistes renforcent ce sentiment. Les quatre frères et leurs compagnons de galère nous offrent des mimiques drôles et justes. Bien qu'ayant des postures assez caricaturales, nos héros sont attachants et parviennent à nous faire partager sans problème leurs émotions, même s'ils ne parlent toujours pas notre langue.

Comme à l'accoutumée, les textes et les menus sont en français intégral, et la documentation (qui s'ajoute à un didacticiel déjà impeccable) est de qualité. Un dernier point sur les phases de didacticiel dans l'aventure, en précisant qu'elles sont accompagnées de très jolis dessins qui vous montrent en images la marche à suivre. Aucune erreur de manipulation donc à l'horizon. Les personnages répondent au doigt et à l'œil, les sauts sont précis… seules quelques attaques (notamment celles qui combinent plusieurs héros) demanderont un léger temps d'adaptation et une bonne concentration. Encore une fois, le titre reste dans la justesse entre une concentration suffisante mettant le joueur en haleine sans l'épuiser, et des moments de relâchement, plus légers, avec des mini-jeux et des phases de dialogues sympathiques. Le rythme de l'aventure est assez linéaire même si certains objectifs peuvent être effectués dans un ordre quelconque, mais reste fluide et remarquablement monté. Cette petite cartouche se paie même le luxe d'être compatible avec le Rumble Pak (kit de vibration contenu dans une cartouche GBA, et nécessaire notamment avec le futur Metroid Prime Pinball), lequel procure de bonnes petites secousses permettant de vous immerger encore un peu plus dans cette épopée.








Conclusion

Décidément, les aventures de Mario dans l'univers du RPG ne sont que des succès ! La preuve par neuf avec ce Mario & Luigi : Partners in Time, qui ne paie pas de mine au premier abord (car très semblable à l'opus GBA), mais qui finalement séduit de la plus belle des façons. Ce titre est un tout, impeccablement réalisé, saupoudré de très bonnes idées, agréable sur tous les points, et qui tiendra en haleine la plupart des aventuriers nomades. Un très bon jeu, pour lequel il serait franchement dommage de passer à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mastergame.forumactif.fr/
 
Mario & Luigi : Les Frères Du Temps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les énigmes qui font passer le temps
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H
» regne par decret et un temps de corbeaux
» Maxime Chattam. Le sang du temps... ATTENTION SPOILER
» Reporters du Temps, livres de Yann Kervran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: DS et DS Lite :: Jeux-
Sauter vers: